Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

Le psaume 133 est un psaume très court, 3 versets . Ce psaume chante l’unité des enfants de Dieu, la joie du rassemblement ou peut-être la joie de retrouver sa communauté après le pèlerinage vers Jérusalem.

 

Vivre dans l'unité

Il commence par cette affirmation : Voici qu'il est bon, qu'il est agréable pour des frères d'habiter unis ensemble ! J’ai grandi dans une famille assez nombreuse, nous étions 6 enfants , ce n'était pas si évident. La cohabitation entre frères et sœurs n’est pas toujours bonne et agréable. Vous le savez, là où on est plusieurs, il y a possibilité de conflits, c’est vrai dans la famille, dans l’église, au travail. D’ailleurs, différents récits bibliques nous le montrent . Dès la genèse, on voit Caïn tuer son frère et vous vous souvenez que quand Dieu l’interroge, il a cette réplique ‘Suis-le le gardien de mon frère’, en réalité c’est exactement ce que Dieu attendait de lui :"être le gardien de son frère". Nous voyons aussi les difficultés de Joseph avec ses frères qui ont aussi des conséquences graves mais la Bible relate qu’à la fin après des dizaines d’années de séparation et de conflits non-réglés, Joseph a pu se faire reconnaître et pardonner et peut-être que dans ce temps , il a pu penser : Voici qu'il est bon, qu'il est agréable pour des frères d'habiter unis ensemble !  Il y a donc aussi des moments d’harmonie et d’unité  où les différences sont mises de côté ; la Bible qualifie ces temps de bons et agréables. ‘Bon’, cela nous fait penser au texte de la création où Dieu quand il regarde ce qu’Il a créé dit aussi que c’est bon. La communion, l’unité entre les frères fait partie de ce que Dieu désire, de ce que Dieu veut créer entre nous. L’unité, l’harmonie entre les frères n’est pas simplement un sentiment humain, passager et hélas éphémère, c’est plus que cela ; c’est une volonté de Dieu. Dieu nous a créé pour vivre dans l’unité.

  ensemble

Dieu nous veut comme un peuple , comme une famille 

Le psaume utilise 2 images pour illustrer cette communion :

  • La première est celle de l’huile qui se répand sur la tête et sur la barbe d’Aaron. Quel est le sens de cette image ? c’est celui de la consécration (Ex .30 :30-32). L’huile était utilisée comme onction pour signifier l’engagement du roi ou des prêtres dont Aaron est l’exemple. Par cette onction d’huile, on signifiait que cette personne était mise à part pour le service. L’huile est le symbole de la présence de Dieu, du Dieu saint et c’est aussi l’expression du choix de Dieu. Au temps des psaumes, tous n’étaient pas prêtres, cette fonction était réservée aux descendants d’Aaron, les lévites. Mais qu’est ce que cela à voir avec l’unité ? Ce psaume s’adresse à tous et il trouve son application dans l’église où tous ont maintenant un ministère, un sacerdoce offert à tous, comme le dit l’apôtre Pierre (1Pi.2 :3-5). Nous sommes tous prêtres et cela crée l’unité parce que nous devenons de ce fait serviteurs les uns des autres.

Cette observation a deux conséquences :

  • je suis choisi et désigné par Dieu pour ce sacerdoce. Je ne peux pas me contenter d’être un chrétien passif, Dieu me confie et vous confie à chacun de vous un ministère de soutien, d’encouragement vis-à-vis de ceux qui sont avec moi dans l’église. Vous vous souvenez des nombreux commandements mutuels que nous avons étudié il y a quelques années : Exhortez-vous, supportez-vous, encouragez-vous les uns les autres, etc… Cela doit m’interpeller, je ne suis pas dans l’église, je ne fais pas le service que j’assure parce que c’est mon choix, je suis appelé par le Maître et je suis son serviteur, il me confie ce ministère. C’est vrai pour chacun de nous.
  • C’est aussi une interpellation pour ceux qui pensent qu’on peut être chrétien tout seul ! Cette idée à la mode est tout simplement la négation du projet de Dieu. La deuxième conséquence modifie mon regard de l’autre dans l’église ;  si vous vous tournez et que vous regardez celui ou celle qui est à côté de vous, qui voyez-vous ? Avez-vous conscience que vous regardez quelqu’un qui a été choisi par Dieu pour être pour moi un prêtre (ou une prêtresse), une lettre de Christ, ministre d’une nouvelle alliance (2Cor.3 :3-6). Que Dieu me parle par votre intermédiaire. Dans les actes des apôtres, les chrétiens recherchent la volonté de Dieu en se rassemblant. Il faut se méfier d’une recherche de la volonté divine uniquement par sa conviction personnelle. Cela modifie ma vision de l’autre, si Dieu l’a placé ici, c’est parce que j’ai besoin de lui. Les chrétiens sont une communauté de personnes qui s’assemblent pour adorer Dieu. A cause des problèmes de relation, on a trop souvent transformé l’église en une institution avec des fonctions impersonnelles et dans ce processus, l’église perd peu-à-peu sa dimension communautaire. Nous sommes en communion parce que nous avons besoin les uns des autres. Dieu nous veut comme un peuple, comme une famille.

 

  • La deuxième illustration, c’est celle de la rosée qui descend du mont Hermon. L’Hermon  c’est une montagne de plus de 2800m d’altitude située à environ 200km de Jérusalem. Dans cette zone assez aride, l’Hermon à cause de son altitude est couverte de rosée chaque matin. Cette rosée annonce l’arrivée d’un nouveau jour, l’annonce d’une bénédiction renouvelée, c’est le symbole de la fidélité de Dieu, un symbole de fraicheur, de fertilité. C’est une évocation de l’épisode de la manne dans le désert (Ex.16 :13-15). Cette rosée qui chaque matin se transformait en nourriture pour tout le peuple dans le désert. C’est une image d’unité parce que ça démontre que Dieu agit jours après jours, chaque matin en chacun de nous. Comme frères et sœurs en Christ nous sommes appelés à vivre dans l’attente de ce que Dieu fait en chacun de nous. E.Petersen dit dans son livre, que dans la communauté on doit trouver une attente toujours renouvelée de ce que Dieu accomplit en chacun. Chaque matin Dieu agit en chacun de nous et Dieu nous invite à partager ces bénédictions. Nous avons tous besoin de voir Dieu agir et il est souvent plus facile et plus riche de voir ce que Dieu fait dans la vie des autres et c’est sans aucun doute une bénédiction. Une communauté qui ne partage pas n’est pas une vraie communauté. Si nous sommes en communion avec ceux que Dieu aime, nous voyons sans aucun doute la fidélité de Dieu en action.

 

 

Conclusion

Le psalmiste termine par cette exclamation : ‘C'est là que l'Éternel donne la bénédiction, la vie, pour l'éternité’ ! Quand nous vivons la communion fraternelle, nous avons un avant-goût de la vie éternelle. Si nos relations sont à l’image des relations de Dieu avec nous basées sur l’amour, la miséricorde et l’espérance c’est alors que nous pouvons recevoir réellement la bénédiction et la vie éternelle  et la communion en est la preuve (1 Jn.3 :14)  et nous vivons déjà un aperçu du ciel. La vocation de Dieu pour chacun de nous, l’apôtre Paul l’exprime ainsi dans son épître aux Ephésiens (Eph.4 :1-6) ‘Conserver l’unité par le lien de la paix’ ainsi nous pourrons expérimenter la bénédiction et la vie pour l’éternité.

Partager cette page

Repost 0
Published by

Présentation

  • : Eglise Evangelique de Deuil la Barre
  • : L’église est avant tout un lieu de rencontre qui a pour vocation d’accueillir chacun avec son histoire et sa culture. Vivre en communion fraternelle, s'encourager mutuellement,s'enrichir de nos différences,méditer ensemble la Bible. Bien sûr, nous n’y parvenons jamais totalement, donc nous essayons à nouveau
  • Contact

nos partenaires

ACTUALITES

Persécution des chrétiens : des faits de 2012 à 2017