Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

Le psaume 123  comme les autres psaumes des degrés, évoque un aspect de la vie de celui qui marche avec Dieu, un aspect du comportement du pélerin. Ce psaume parle du service, il ne nous dit pas comment nous devons servir Dieu, en faisant la liste des tâches et responsabilités dans l’église. Nous trouvons cela dans les évangiles ou les épîtres. Mais ce Psaume aborde ce thème d’une autre façon. Il parle de notre attitude comme serviteurs. Un Psaume n’est pas une instruction ou une remontrance mais plutôt un témoignage et un chant. Il ne parle pas de ce que nous pouvons faire mais avec quelle attitude et dans quel état d’esprit nous devons servir. Et il commence par nous dire qui nous devons servir.

1268108-la-sainte-bible-ouverte-au-livre-des-psaumes-sur-unLe service est la caractéristique du disciple. : ‘J’élève les yeux vers toi, Seigneur’.
Le psaume commence par ce cri qui reprend un peu le cri du psaume 21: Je lève les yeux sauf qu’ici, le psalmiste ne s’interroge pas, il affirme directement que c’est vers l’Eternel, le Dieu qui règne dans les cieux. Pour nous disciples, cela devrait toujours commencer ainsi. Lever les yeux vers le Seigneur et nous rappeler ainsi qu’Il est le Seigneur et que je suis le serviteur ou la servante. Ce n’est pas une relation d’égal à égal avec Dieu. Voir le verset de Deutéronome.10:12 . Il y a beaucoup d’illustrations de cette idée dans les évangiles, une idée qui n’est pas forcément populaire dans notre monde d’aujourd’hui où nous aspirons à être le maître , une idée d’autant plus difficile lorsque nous avons dans le monde une position d’autorité. En lisant le verset bien connu "demandez et l'on vous donnera cela peut nous laisser à penser que Dieu est à notre service, par exemple dans l’intercession : "Seigneur, je voudrais que tu fasses cela". Nous pouvons aisément inverser les rôles et glisser facilement vers l’attitude de commander à Dieu. Le Psaume remet les idées en place, c’est Lui le Maître et nous devons donc soumettre notre vie, notre volonté. Le Psalmiste insiste en précisant que nous nous adressons à Dieu qui a son trône  dans le Ciel et lever les yeux signifie adopter la position  de dépendance vis-à-vis de l’Eternel. Nous sommes les serviteurs du Dieu vivant et c’est notre choix, exprimé de manière très claire par Josué (22:5) . On retrouve tout ceci dans la devise de l'armée du salut  ‘Sauvés pour servir’. En cela, nous sommes invités à imiter Jésus-Christ qui Lui aussi est venu comme serviteur (Matthieu 20:25-28) non pour être servi, mais pour servir. Réfléchissons à une vraie cohérence entre notre attitude et notre profession de foi. Est-il réellement le Maître ? Comment cela se traduit dans ma vie ?
Il faut cependant comprendre que le moteur de notre attitude n’est pas fondamentalement le devoir, la loi ou la culpabilité. Jésus nous dit en Jean 15:15   que pour Lui nous ne sommes plus des serviteurs mais des amis. Le service pour Dieu c’est chercher à honorer Dieu parce que nous l’aimons. Voilà le véritable culte, la véritable adoration. Pour revenir à ma remarque du début, ce Psaume est plus une invitation à être qu’une incitation à faire, et nous prions avec le psalmiste qu’Il nous aide à être ces serviteurs qui honorent l’Eternel et nous avons besoin de Lui pour cela. C’est Lui le moteur, c’est Lui la force de notre service.

Le Service n’est pas toujours apprécié à sa juste valeur.
Il faut dire qu’il y bien des manières de servir Dieu et nous n’avons ni les mêmes talents, ni la même vision des besoins. Nous avons une tendance naturelle à considérer que ce que nous faisons a plus de valeur que ce que font les autres. Dans ce domaine aussi, nous voyons facilement notre paille et plus difficilement la poutre de l’autre. Et cela conduit souvent à la critique. Le service que nous faisons dans l’église n’est pas toujours apprécié, il est parfois ignoré, minimisé et même critiqué. Etre critiqué pour ce qu’on a fait est particulièrement difficile à accepter et cela conduit souvent à l’amertume et au découragement. Combien de chrétiens ont abandonné la foi ou se sont arrêtés dans leur pèlerinage à cause des critiques ou parce que leur service a été mal reconnu ou mal apprécié dans l’église et nous devons reconnaître notre difficulté à le vivre. Seigneur accorde-nous ton appui, ou accorde-nous ta grâce. Pourquoi le Psalmiste réclame-t-il la grâce ? Parce que dans ces conditions, il est très facile de se laisser dominer par l’amertume et la colère. Le premier verset de ce Psaume nous invite pour cela à d’abord lever les yeux vers le Seigneur et à réclamer la grâce.  Il est crucial que notre première réponse face à la critique soit de venir auprès du Seigneur. Réclamer à la fois la grâce pour accepter de ne pas être reconnu mais aussi accepter la grâce pour être pardonné de notre tendance naturelle à l’amertume, à la critique et au rejet. Le service est une manière d’adorer Dieu et dans l’adoration, il n’y a pas de place pour l’amertume et la frustration. Le Seigneur sait que notre service n’est pas toujours apprécié de manière juste par les hommes mais il nous rappelle que nous sommes ses serviteurs , que nous devons Le servir et non chercher à plaire aux hommes (Galates 1:10) . En fait, c’est même plus que  cela, nous vivons sous la grâce. Dieu ne nous traite pas comme des étrangers dont il mesure les compétences, il nous aime et il porte la destinée de chacun de nous, voilà pourquoi nous levons les yeux vers Lui. Servir le Seigneur sous la grâce, c’est aussi s’affranchir de toute autre servitude, c’est choisir le meilleur Maître. C’est un paradoxe, devenir serviteur pour vivre notre liberté ou librement choisir notre servitude (1 Pi 2:15-16) .
 
Lever les yeux vers Lui.  
De manière plus générale, le psalmiste nous invite face à toutes les frustrations et les humiliations que nous pouvons rencontrer dans notre vie à lever les yeux vers l’Eternel pour rechercher sa grâce, son appui et bien plus que de la reconnaissance des hommes, ce qui est le plus important, ce que nous devons rechercher est la reconnaissance de l’Eternel qui est dans les cieux. Lui, il n’oublie pas ce que nous faisons pour Lui. Le psaume ne parle pas du service aux autres, il se concentre sur l’importance de servir Dieu, mais en nous approchant de Dieu nous apprenons que le service aux autres en découle. C’est l’enseignement du Seigneur Jésus Lui-même (Jn 13:12-17) . Cependant, nous devons nous souvenir que notre service est d’abord celui de Dieu selon la devise attribuée à Jeanne d’Arc ‘Messire Dieu premier servi’. Ce psaume nous encourage à être des serviteurs fidèles tout au cours de notre pèlerinage pour avoir la joie d’entendre notre maître nous dire à la fin, ‘C’est bien, bon et fidèle serviteur tu as été fidèle en peu de chose, je te confierai beaucoup Luc 19:17; entre dans la joie de ton maître.’ . 
J’élève les yeux vers toi, Seigneur, qui as ton trône dans le ciel.



C'est bien, bon et fidèle serviteur; tu as été fidèle en peu de chose, je te confierai beaucoup; entre dans la joie de ton maître. Matth.25:21

 

Si vous désirez lire les autres prédications concernant les psaumes des degrés , cliquez ici Les cantiques des degrés.

Partager cette page

Repost 0
Published by

Présentation

  • : Eglise Evangelique de Deuil la Barre
  • : L’église est avant tout un lieu de rencontre qui a pour vocation d’accueillir chacun avec son histoire et sa culture. Vivre en communion fraternelle, s'encourager mutuellement,s'enrichir de nos différences,méditer ensemble la Bible. Bien sûr, nous n’y parvenons jamais totalement, donc nous essayons à nouveau
  • Contact

nos partenaires

ACTUALITES

Persécution des chrétiens : des faits de 2012 à 2017