Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

Rappelons que les Psaumes des degrés étaient des petits psaumes chantés qui accompagnaient le peuple d’Israël lors de son pèlerinage pour monter au temple à Jérusalem. Ces psaumes évoquent différents aspects de la vie de celui qui marche avec Dieu.

 Le psaume 124  évoque le secours, l’aide de l’Eternel.

les psaumes images 

Dans les épreuves , Dieu nous rassure par sa présence

Quand on demande de citer un verset de la Bible à nos contemporains, l’une des réponses les plus fréquentes, c’est : « Aide-toi, le ciel t’aidera ! ». Comme vous le savez, ce verset n’est pas dans la Bible. Il suggère que nous devons d’abord chercher l’aide dans nos propres forces et qu’ensuite Dieu viendra à notre secours. C’est tout le contraire du message du Psaume 124 qui au contraire lève les yeux d’abord sur le secours, l’aide de l’Eternel. Si Dieu n’était pas là ! Que deviendrions-nous ? Ce Psaume est un chant qui proclame que sans Dieu, nous sommes perdus, démunis face à toutes sortes de dangers auxquels nous ne pouvons pas faire face seulement avec nos propres moyens.  Ce Psaume affirme que nous avons besoin d’aide, c’est un mensonge de penser que nous pouvons nous en sortir avec nos propres moyens ;un jour ou l’autre, devant les difficultés de la vie, nous nous trouvons démunis et nous avons besoin d’aide, de délivrance. Et ce Psaume est un chant de reconnaissance à l’Eternel notre secours, notre délivrance. Chacun de nous avons vécu des moments difficiles où nous avons pu expérimenter l’aide de Dieu, c’est le témoignage du début du psaume ‘Sans l’Eternel, que serions-nous ?’. Le pasteur E.Petterson raconte qu’un jour, il est allé donner son sang dans un centre de la croix rouge à Londres. Avant de prélever son sang, on lui a fait passer un questionnaire et vers la fin, il y avait cette question ‘Avez-vous un métier dangereux’ et il a répondu ‘Oui’. L’infirmière qui avait vu son uniforme de clergyman a souri en voyant sa réponse, mais E .Petterson lui a dit que la vie d’un enfant de Dieu était pleine de dangers et que sa foi était souvent mise à l’épreuve aussi bien pour sa vie que pour celle des autres. Nous l’avons déjà dit en méditant le psaume 121 , Dieu ne nous garantit pas une vie exempte d’épreuves mais la parole de Dieu nous assure que l’Eternel veille sur nous , et en particulier dans les moments d’épreuve (Ps 102 :18-21).

 

En face de l’insécurité , Dieu délivre

Dans la 1ère partie, le Psalmiste reconnaît la délivrance de l’Eternel, puis il en fait un motif de louange et finalement, il déclare sa confiance et sa foi. On peut résumer le Psaume ainsi, dans le passé, l’Eternel a été notre secours et notre délivrance, il est intervenu dans nos moments difficiles, nous savons donc qu’Il marche avec nous aujourd’hui quelque soit notre situation, c’est notre assurance aujourd’hui et nous savons qu’Il sera aussi avec nous demain et pour tout l’avenir, voilà la proclamation de notre foi et il affirme aussi que sans son aide nous sommes en danger d’être submergé par nos ennemis. Le contexte, c’est l’insécurité du peuple d’Israël confronté aux peuples ennemis qui l’entouraient, les Babyloniens, les Perses etc…

Le psaume propose trois images de ce danger. D’abord l’image d’un monstre qui avale vivant sa proie semblable à Jonas avalé par le poisson. Ce monstre réel ou imaginaire illustrait le danger du royaume  qui dominait la Perse souvent imagée par un lion dévorant ses ennemis. Pour nous, cela représente l’épreuve devant laquelle nous nous sentons impuissant et qui nous effraye. Nous avons tous vécu de tels moments de grande frayeur (la maladie, les accidents de la vie) où tout semble nous échapper. La seconde image est celle de l’inondation, nous en avons eu l’illustration là aussi en début de semaine avec ce qui s’est passé dans le sud de la France, mais on peut aussi penser au tsunami en Thaïlande ou au Japon. Comme le dit le cantique Mon Dieu plus près de Toi - Ailes de la foi 182 "dans le jour où l’épreuve déborde comme un fleuve". En un instant, tout est bouleversé, on ne peut sauver que sa vie et il faut attendre le salut du ciel comme ces personnes qui ont été sauvées de la noyade par les hélicoptères. La seconde auparavant, tout allait bien, et ensuite tout est ravagé. Et cela peut nous arriver, d’où notre besoin impérieux de secours, de délivrance. La troisième image, c’est celle d’un oiseau pris au piège dans le filet de l’oiseleur. C’est aussi une image qui nous parle, nous avons aussi souvent des attitudes, des comportements qui nous piègent qui peuvent devenir des liens et qui nous privent de notre liberté d’enfants de Dieu. On raconte que l’un des plaisirs favoris de Léonard de Vinci, c’était d’acheter des petits oiseaux et de leur ouvrir la cage pour les voir reprendre leur liberté. Toutes ces images montrent bien que nous avons tous un jour ou l’autre besoin de la délivrance, de l’aide du Seigneur pour marcher sur le chemin voulu par Lui. Cependant, le but de ce psaume n’est pas de mettre l’accent sur les épreuves, il veut surtout que nous tournions les regards sur ce qui peut nous permettre de ne pas être engloutis par le mal, d’être sauvé de l’épreuve ou de se libérer de tout lien et ce moyen, c’est l’Eternel. ‘Si Dieu n’était pas là !’ Quand nous voyageons et que nous rencontrons un accident sur la route, nous pouvons penser que nous avons de la chance mais il est plus juste de penser que si Dieu n’était pas là, ce serait peut-être nous qui serions impliqués dans cet accident.

 

En conclusion

Le psaume ne cherche pas à convaincre que Dieu est là, il nous incite à témoigner. Un peu à l’image de l’aveugle-né qui est guéri et qui témoigne ‘Je sais une chose, j’étais aveugle et maintenant je vois !’ (Jn 9:25 . Cela nous démontre que notre délivrance n’est pas une réponse factuelle, un argument, une méthode, une théorie, notre délivrance est une personne et l’aide que Dieu veut nous donner se concrétise dans une relation. Ce n’est pas simplement venir à Dieu pour chercher une aide ponctuelle dans les situations de détresse, c’est construire un lien qui dure aussi bien dans les moments faciles que dans les passages difficiles. En fait, j’ai besoin du secours de Dieu constamment parce je suis constamment capable de me retrouver en face de l’ennemi, en face de mes difficultés, en face de mes problèmes, en face de mes liens. J’ai vu qu’il était là hier près de moi, il est là aujourd’hui et il sera là aussi dans l’avenir.

Il faut aussi remarquer que le Psaume dit ‘Qu’Israël le dise, sans l’Eternel …’. C’est un appel non seulement individuel mais c’est un besoin pour tout le peuple. Sans le secours de Dieu que devient l’église ? C’est donc aussi un témoignage collectif, communautaire. Sans le Seigneur, que serait devenu le petit groupe d’une dizaine de personnes des années 60 ?  Il faut que cette vérité soit transmise à tout le peuple et à la génération qui suit et de générations en générations (psaume 102:18-21). La réponse :  un chant de louange, c’est le chant de ce psaume qu’on trouve à la fin : Notre secours est dans le nom de l'Éternel, qui a fait les cieux et la terre. Ce verset a été utilisé pendant les années de persécution du XVII et XVIIIème siécles  par les protestants du désert comme confession de foi. C’est aussi le témoignage des églises persécutées. Béni soit l’Eternel ! Notre secours est dans le nom de l'Éternel, qui a fait les cieux et la terre.    

Partager cette page

Repost 0
Published by

Présentation

  • : Eglise Evangelique de Deuil la Barre
  • : L’église est avant tout un lieu de rencontre qui a pour vocation d’accueillir chacun avec son histoire et sa culture. Vivre en communion fraternelle, s'encourager mutuellement,s'enrichir de nos différences,méditer ensemble la Bible. Bien sûr, nous n’y parvenons jamais totalement, donc nous essayons à nouveau
  • Contact

nos partenaires

ACTUALITES

Persécution des chrétiens : des faits de 2012 à 2017