Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

Psaume 121 : L’Eternel, mon gardien

C’est le 2ème psaume des degrés, le 2ème chant du voyageur, Le Psaume 121  nous parle de ce pèlerin qui  part de chez lui pour aller adorer Dieu à Jérusalem. Nous avons dit dans l’introduction que nous sommes des voyageurs spirituels, en route vers la Nouvelle Jérusalem. Le Psaume 120 , nous a enseigné que le 1er acte de notre pèlerinage spirituel c’est le constat que ce monde ne nous satisfait pas et que nous avons besoin d’une autre vie, besoin de ce que la Bible nomme la repentance. Après cet acte de départ correspondant à la naissance spirituelle, nous commençons les premiers pas de notre marche vers le but de notre pèlerinage. Le Ps. 121 nous présente le Protecteur du pèlerin, l’Eternel mon gardien. Pour commencer, il faut mettre l’accent sur une idée totalement fausse. C’est celle de croire que puisqu’on est chrétien, plus rien de difficile ne peut nous arriver, c’est de croire que nous faisons partie d’un groupe privilégié qui est à l’abri des difficultés, des maladies, des accidents des épreuves et si évidemment nous avons conscience que c’est un peu excessif de croire cela, nous avons néanmoins le sentiment que quand quelque chose de difficile arrive c’est peut-être parce qu’il y a quelque chose de mal dans ma relation avec Dieu. Nous avons l’impression que les difficultés qui nous arrivent ou qui arrivent à un chrétien sont injustes, anormales pourtant Jésus a bien dit que ses disciples vivent dans le même monde que tous les autres hommes. ‘soyez fils de votre Père qui est dans les cieux; car il fait lever son soleil sur les méchants et sur les bons, et il fait pleuvoir sur les justes et sur les injustes.’  Il nous est difficile de concilier notre foi et l’inquiétude générée par les diverses difficultés rencontrées dans notre parcours ici-bas. Quand quelque chose de difficile survient dans notre vie, nous sommes désemparés, nous avons besoin d’aide, de secours et c’est justement le sujet de notre Psaume de ce matin. Il faut rappeler que ce Psaume s’adresse d’abord aux pèlerins du peuple d’Israël qui  normalement trois fois par an marchaient vers Jérusalem pour monter au temple et rencontrer l’Eternel. D’où les trois images utilisées, d’abord au début du psaume,  ‘Il ne permettra pas que ton pied chancelle’, on comprend bien que c’était un risque pour un pèlerin qui marchait des journées entières sur des chemins pierreux. Plus loin, au verset 6, il y a aussi le danger réel du soleil dans un pays chaud et même les dangers imaginaires de la lune. On pensait alors que l’exposition à la lueur de la lune perturbait l’esprit des gens, d’où l’appellation de lunatique. Mais nous pouvons ajouter à cette liste, toutes les difficultés (Difficultés réelles ou imaginaires, physiques ou psychologiques) que nous pouvons rencontrer : les épreuves, les luttes, les oppositions, les dangers, les tempêtes dans notre vie personnelle, notre vie de couple, de famille, nos difficultés avec les enfants, nos difficultés au travail ou avec nos voisins, dans la société etc… Ce sont tous des sujets d’inquiétude pour nous et nous avons l’impression que même si nous prenons des précautions et si nous souscrivons des assurances pour nous protéger, notre sécurité reste incertaine. Nous connaissons tous des chrétiens qui rencontrent dans leur vie des difficultés et doivent lutter contre l’anxiété, l’angoisse voire même la dépression et qui parfois trébuchent, cela semble contredire ce que nous dit le Psaume 121. Où est la vérité dans ce texte ou dans notre réalité quotidienne ? Dieu est-il seulement présent le dimanche quand je chante ses louanges et est-il loin la semaine quand je suis dans les ennuis quotidiens ? Dieu aurait-il oublié ceux qui passent par l’épreuve, ceux qui trébuchent sur le chemin, ceux qui tombent ? Voilà la question : ‘d’où peut me venir le secours ?’.

 

Je lève les yeux vers les montagnes.

psaume 121 je lève les yeux vers les montagnesFace à ces questions, nous finissons par chercher une aide, un secours dans les choses matérielles terrestres. Les montagnes, voilà ce qui nous semble impressionnant, stable, sur, immuable. Souvent, en Palestine, au temps du psalmiste, on avait construit des temples et consacré les montagnes à divers dieux païens, les plus connus alors, c’est la déesse Astarté symbolisant la fécondité et c’est le Dieu Baal  qui lui représente la fertilité. La Bible le décrit comme un Dieu féroce, immoral, jouisseur, ivrogne et qui souvent dort et délaisse les humains. Le culte à ce Dieu Baal donnait souvent lieu à des scènes de violences et d’orgies. Rappelez-vous comment le prophète Elie se moque des prêtres de Baal (1 Rois 18 :27). Les montagnes dans le Psaume 121 représentent les tentatives pour trouver un secours dans la difficulté, ailleurs qu’en Dieu. Avec l’idée que Dieu est trop grand et trop important pour s’occuper de nos difficultés. Est-il d’ailleurs au courant et peut-il se sentir concerné par ce qui m’arrive ? Mais ces montagnes sont une sécurité illusoire (Jérémie 3:23) et le Psaume 121 est une mise en garde contre ces fausses sécurités qui ne sont finalement que des mensonges, peuvent-elles nous préserver des épreuves. Le seul vrai secours c’est l’Eternel qui a fait les cieux et la terre.

 

''L’Éternel est celui qui te garde ''

Dieu nous laisse t’il seuls dans les tempêtes de notre vie ? À six reprises, on nous dit que c’est ''l’Éternel qui te garde''. Ce psaume nous présente une protection parfaite et cela nous semble décalé par rapport à ce que nous vivons. Le verset 3 nous assure que l’Eternel veille, il ne dort, ni ne sommeille, ce n’est donc pas difficile de se tourner vers Lui, Il est toujours disponible et cela est vrai, nous dit le verset 8, dès maintenant et à jamais. Et l’Eternel c’est le Tout-Puissant celui qui a crée les cieux et la terre. Nous ne pouvons pas douter de sa puissance de sa capacité d’intervenir de changer les circonstances et surtout de changer notre cœur, changer notre attitude face aux difficultés, face aux luttes, face aux tentations. Nous prions :’Ne nous soumets pas à la tentation mais délivre-nous du mal !’.

Le Seigneur te gardera de tout mal.

Cette promesse ne signifie pas que nous ne nous tordrons jamais la cheville mais qu’aucune blessure, qu’aucune maladie, qu’aucune épreuve ne pourra exercer sur un pouvoir maléfique et nous séparer du projet de Dieu pour nous (Romains 8:35-39). La Bible n’enseigne pas que la vie de foi élimine les épreuves, voyez l’expérience de Job mais elle affirme le soutien perpétuel de Dieu et nous pouvons expérimenter cela dans notre marche quotidienne, jusqu’à notre but, jusqu’à la fin de notre pèlerinage, depuis notre départ, jusqu’à notre arrivée (1 corinthiens 10:13 ). A chaque pas, le chrétien sait qu’il est gardé, accompagné par Dieu et il sait que Dieu règne et qu’il est tout-puissant. A chaque pas, même dans l’épreuve, nous pouvons faire l’expérience du soutien et de la grâce de Dieu. Et cette assurance là que le psaume veut nous enseigner alors que nous commençons le cheminement vers le but qui est la rencontre avec notre Dieu. Ce Psaume, c’est l’assurance qui doit nous accompagner tout au long du chemin. Mettez ce Psaume dans votre mémoire, vous en aurez besoin sur la route pour affirmer que Dieu est là en toutes circonstances. Dieu à chaque pas est là, avec nous, il est celui qui nous garde. J’ai chanté un chant qui disait çà : Il marche avec moi, mon Sauveur, mon Roi, etc..

En tant que chrétien, nous vivons dans ce monde et nous partageons avec nos contemporains la même vie, les mêmes difficultés, les mêmes dangers et nous finissons de la même manière mais la différence c’est que nous savons que nous sommes les créatures de Dieu, nous savons qu’Il nous aime et qu’il veille sur nous, Il nous protège aujourd’hui, demain et pour toujours.

Partager cette page

Repost 0
Published by

Présentation

  • : Eglise Evangelique de Deuil la Barre
  • : L’église est avant tout un lieu de rencontre qui a pour vocation d’accueillir chacun avec son histoire et sa culture. Vivre en communion fraternelle, s'encourager mutuellement,s'enrichir de nos différences,méditer ensemble la Bible. Bien sûr, nous n’y parvenons jamais totalement, donc nous essayons à nouveau
  • Contact

nos partenaires

ACTUALITES

Persécution des chrétiens : des faits de 2012 à 2017