Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /
  1. le lion et l'agneauLe Dieu Eternel que l’on confesse est un Dieu qui parle « du soleil levant jusqu’au soleil couchant » (v. 1). Dieu parle de plusieurs manières (Job 33, 14), mais si l’on veut que Dieu nous parle, nous n’avons qu’à ouvrir les Ecritures : sa Parole vaut pour nous aujourd’hui.
  2. Le Dieu redoutable, créateur de tout l’univers, juge (v. 1, 3, 6). Il juge son peuple surtout sur la base de leur confession de foi (v. 4, 5, 7). A ceux qui ont fait une « alliance par le sacrifice » avec Lui (v. 5), il nous reproche non pas l’assiduité avec lequel on lui rend un culte, mais l’esprit dans lequel on le fait (v. 8-13). Dieu ne demande pas une obéissance légaliste, mais un cœur d’enfant, rempli d’amour et de reconnaissance (v. 14). Il veut qu’on dépende entièrement de Lui, car c’est cela la réalité. Dieu n’a besoin de rien ; mais il prend plaisir à nous faire du bien et à nous secourir (v. 15).
  3. Dieu reprend le méchant. Le méchant n’est pas le païen, le non croyant, mais le « fidèle » qui s’affiche comme croyant, mais qui fait le mal (v. 16, 17). Hypocrite, il ne se distingue guère du non croyant. Le psalmiste mentionne trois péchés concrets : le vol, l’adultère et la diffamation (v. 18-20). Quelque part, nous en sommes tous coupables car, comme l’a enseigné Jésus, la racine du péché réside dans le mauvais désir : « Mais moi, je vous dis que quiconque regarde une femme pour la convoiter a déjà commis un adultère avec elle dans son cœur. » (Mat 5, 28). Quant au vol, qui n’a pas pris quelque chose qui ne lui appartenait pas ? Ou qui n’a pas parlé mal de son prochain ? Que celui qui commet ne mal ne pense pas que Dieu ne le sait pas ou qu’il y est indifférent : « Voilà ce que tu as fait, et je me suis tu. (…) Mais, je vais te reprendre, et tout mettre sous tes yeux. » Dieu est un Dieu saint qui ne tolère pas le mal : il doit y mettre fin, car le mal est mal. Le mal, le péché, la désobéissance à Dieu, c’est ce qui est cause de tant d’affliction et de souffrance. « Prenez-y donc garde, vous qui oubliez Dieu, De peur que je ne déchire, sans que personne délivre. » (v. 22).
  4. Le cœur du problème, c’est une mauvaise conception de Dieu : on se croit le centre de l’univers et on s’imagine un Dieu qui soit à notre service. Avec une image hypertrophiée, exagérée de nous-mêmes, on relativise la gravité de nos mauvais désirs et de nos actions. Dieu en sort diminué, « humanisé ». C’est le « bon Dieu » qui a pour métier de passer outre nos péchés : « Tu t’es imaginé que je te ressemblais… » (v. 21).
  5. Dieu est à la fois un Lion qui « déchire » celui qui s’obstine à faire le mal et l’Agneau immolé qui s’est chargé de nos péchés afin qu’on vive. En Jésus-Christ, Dieu a tout fait pour nous arracher à la mort. Tant il nous aime. En Jésus, nous avons le pardon et la vie. Mais cette vie consiste dans une vie de reconnaissance et d’amour : « Si vous m'aimez, vous garderez mes commandements », dit Jésus (Jn 14, 15). Tâchons donc de connaître sa volonté (laquelle est révélée dans la Bible) afin de lui obéir. Veillons sur notre voie (v. 23), afin de ne pas nous laisser piéger par le péché ou par notre adversaire, le diable. Dépendons entièrement du Christ, de son Esprit, car sans Lui nous ne pouvons rien faire (Jn 15, 5). Louons-le, enfin, pour sa pureté, pour sa bonté envers nous et pour son pouvoir de nous garder jusqu’à la fin : « Celui qui offre pour sacrifice des actions de grâce me glorifie, Et à celui qui veille sur sa voie, Je ferai voir le salut de Dieu. » (v. 23)

Partager cette page

Repost 0
Published by

Présentation

  • : Eglise Evangelique de Deuil la Barre
  • : L’église est avant tout un lieu de rencontre qui a pour vocation d’accueillir chacun avec son histoire et sa culture. Vivre en communion fraternelle, s'encourager mutuellement,s'enrichir de nos différences,méditer ensemble la Bible. Bien sûr, nous n’y parvenons jamais totalement, donc nous essayons à nouveau
  • Contact

nos partenaires

ACTUALITES

Persécution des chrétiens : des faits de 2012 à 2017